12 janvier 2012. Ottawa. La Conférence des associations de la défense (CAD) félicite le Comité sénatorial permanent de la sécurité nationale et de la défense pour son rapport intérimaire sur le rôle futur de la Première réserve du Canada, intitulé « répondre à l’appel », qui recommande, entre autres initiatives, que le ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes considèrent le rétablissement d’une présence militaire sur les campus des institutions d’enseignement.

La recommandation découle d’une proposition faite au comité par Breakout Educational Network à l’effet d’établir une version moderne du programme du Corps-école d’officiers canadiens, qui a été offert dans les universités canadiennes de 1912 jusqu’à sa fermeture, en 1968. Nous sommes d’accord avec les auteurs de cette proposition selon laquelle les universités sont intéressées à tirer parti de l’expérience éducationnelle des Forces canadiennes en matière de leadership pour en faire profiter leurs étudiants. La CAD reconnaît également l’apport de Reserves 2000 et Réserves 2000 Québec au rapport intérimaire du comité sénatorial.

Nous sommes heureux que le rapport intérimaire du comité sénatorial ait examiné la question de la solde et des allocations des réservistes. Nous sommes d’accord avec la recommandation du comité sénatorial que la solde des réservistes devrait être stable, prévisible, non discrétionnaire et protégée, avec son propre poste de financement. La recommandation du comité sénatorial va dans le sens d’une résolution qui a été approuvée par les associations membres de la CAD. La résolution a été soumise par la CAD au ministre de la Défense nationale et au chef d’état-major de la Défense.

Nous prions le ministère de la Défense nationale de se pencher sérieusement sur les recommandations du Sénat.

Prière de faire parvenir toutes vos demandes de renseignements au Capitaine (ret.) Peter Forsberg, officier de relations publiques, ou à Alain Pellerin, directeur exécutif, à 613-236-1252 ou cda@cda-cdai.ca. Merci.